суббота, 31 декабря 2011 г.

Перлы

Лада активно использует в речи уменьшительно-ласкательные суффиксы. Кругом одни "жирафчики", "плиточки", "карандашички", и даже "Дед Морозочка"!

Описалась в садике. Воспитательница ее отчитывает.
-Ну что ж ты, Ладушка, описалась?
-Да ничего страшного, надо просто колготочки поменять!

И правда, чего париться?


Обсуждаем картинку из смешариков: Кар Карыч повис на люстре, на полу валяется лесенка, на стене висят картинки и штурвал. Я задаю Ладе вопросы, она отвечает.
-А зачем он полез на стремянку?
пожимает плечами:
-Не знаю, руль покрутить хотел...


Предновогоднее настроение

Надо наверно итоги подводить, да?
Ничего у меня не получится. Такая я вся уставшая...
Приехала, все на меня навалилось, семья работа готовка уборка... Даже и не знаю, чего душе моей хочется...
И Лада еще заболела. Одним словом, не очень-то новогоднее настроение.

Разморозились батареи на балконе, перегорели лампочки, даже повзрывались некоторые, сломалась полка в ванной, дом куча ненужных вещей, которые валяются под ногами.
Нет, так я не хочу НГ отмечать!
Срочно прилепляем куда-нибудь хорошее настроение, все равно куда, лишь бы было!
Батареи заменила бригада Петровичей, лампочки купили, муж вставит, ребенка вылечим, собрала уже кучу мешков на выброс, и еще соберу, не зря ж столько выходных!

Все будет хорошо!
С Новым Годом!!!:)

вторник, 20 декабря 2011 г.

Mes lectures

Il y a quelques années une copine polonaise m'a dit "En France, je ne peux lire en une autre langue que le français".
J'ai réfléchi et me suis dit qu'elle avait raison.
Quoi de plus naturel que lire en français en séjournant en France. J'ai apporté avec moi la traduction française de Manger, prier, aimer d'Elisabeth Gilbert. Plusieurs fois je l'avais commencé en Russie mais en vain.
Et à Paris je l'ai lu avec plaisir. L'idée c'est la recherche de soi-même, la redecouverte de ses désirs profonds, et, à mon avis, chaque femme se reconnaîtra dans le personnage principal du livre.
Quoique je n'apprécie guère les traductions j'ai lu un autre bouquin traduit de l'anglais, God save la France de Stephen Clarke.
L'auteur se moque des Français. Ironique, parfois même méchant. Très marrant.
Je n'aime pas les moqueurs, mais j'ai ri à gorge déployée. Impossible de résister, surtout quand on est étranger à Paris.
Je viens de commencer Embrassez-moi de Catherine Pancol. Le livre est difficile mais intéressant, et il faut du temps pour entrer dans l'intrigue, il faut prendre l'habitude du langage.

Merci, Veronika, de me prêter La consolante d'Anna Gavalda, jusqu'à notre prochaine rencontre (peut-être l'année prochaine?). Je le lirai et toi, tu liras peut-être Ensemble c'est tout.

Enfin... le livre qui m'a touché le coeur, c'est celui de Daniel Pennac, L'oeil du loup. C'est un livre pour les enfants, et je l'ai déjà écouté en audiolivre. Mais cela ne m'a pas empêché de l'acheter à l'occasion. C'est un des livres les plus émovants que j'ai jamais lu. Livre qui n'a pas d'âge, à lire ou a écouter, pour sentir de nouveau la beauté de ce monde. Livre merveilleux pour ouvrir les yeux et le coeur fermés.

вторник, 13 декабря 2011 г.

Capoeira à Paris

J'ai déjà écrit que depuis le mois de septembre je fais de la capoeira en Russie, à Serpoukhov. J'aime beaucoup le professeur, notre groupe est sympa, la salle est spacieuse.
Je souris tout le temps, parce que j'aime sourire en faisant du sport et en dansant. Et j'ai toujours l'impression d'être un peu Anastasia-La Fofolle qui rigole tout le temps.

Mais maintenant je suis certaine: je suis normale.
Vendredi soir, le 9 décembre, j'ai été au cours de capoeira à Paris. Et ici, sourire en faisant des attaques et des esquives de capoeira fait partie de l'entrainement.

En fait,  la salle qui n'est pas beaucoup trop grande que la notre (où on est 7 au maximum), a pris une trentaine de personnes, même plus. D'ailleurs, moi qui suis très sensible aux odeurs et à la chaleur des salles de sport, je n'ai rien senti. Tout le monde rigole. L'ambiance est magnifique! L'entraîneur chante et joue au pandeiro (un petit tambour brésilien). Les progressifs aident les novices. A la fin du cours on fait une Roda  tous ensemble. On est heureux.

Après le cours j'ai été pleine d'énergie et de joie.

Et désormais je sourirai toujours pendant les cours en Russie, pensez ce que vous voulez!

Paris, je t'aime

Chaque fois que je me promène dans Paris je me pose une question: "Peut-il exister une ville plus belle que Paris?"
Je suis amoureuse de Paris.
D'un amour désespéré.
Comme quelqu'un qui sait d'avance que son histoire d'amour finira par la séparation.
Comme une fille et un garçon qui tombent amoureux, mais ils ne sont pas du même niveau social, ou leurs parents ne sont pas d'accord, ou ils n'ont pas assez d'argent, ou ils en ont trop. Bref...
Et ils se disent: "Je t'aime. Et tu m'aimes aussi. Mais après les étreintes d'amour il y aura séparation, abandon. Et je veux respirer l'odeur de ta peau, de ton souffle, me souvenir de chaque trait de ton visage...
Nous ne sommes pas fait l'un pour l'autre. Mais je t'aime. Et tu seras toujours dans mon cœur.

C'est ce que je ressens envers Paris.

pariscope

пятница, 9 декабря 2011 г.

rencontres

Je préfère écrire en russe, mais il y a des personnes qui ne sont pas censées être  au courant de mon séjour a Paris.
Alors je continue, pardon mon français n'est pas brillant aujourd'hui:) 

En travaillant comme vendeuse des poupées  russes, on voit des gens différents.
Cet après-midi il est venu a la boutique un type dégoûtant.
Je le connais, c'est un mendiant russe qu'on voit souvent sous la porche de l’église Saint-Germain des Pres.
Habille en moine orthodoxe, avec une barbiche et une voix chevrotante, les dents pourries, il cache la bouteille de vodka sous sa soutane. Et cette odeur infecte!
Dé-goû-tant, le mec!
Il me demande en russe si on vend des croix orthodoxes. Non? Il est étonné. "Mais pourquoi on ne trouve pas les croix? On m'a vole la croix, oh fils de pute. J'ai fait le tour des églises, il n'y en a pas! Merde, quelle connerie! C'est un pays de voleurs! Tant pis, j'irai a Montmartre et achèterai la croix catholique, tu sais, ça ressemble".
Il part enfin et la boutique reste un moment envahie par la "fragrance".
Pas mal, le moine russe? 

четверг, 8 декабря 2011 г.

La France et les Français

Note pour les vendeuses dans une boutique à Paris:

INFO TRES PRATIQUE
Si un homme vient se coucher dans la boutique et commence à lécher le sol: RESTER NATUREL!
Il s'agit de José Cathenot. Il dira s'être échappé de l'hôpital de Ste Anne et demandera qu'on les appelle pour venir le chercher.
Ste Anne: 01.45.65.80.00, demander ACCUEIL.
La secrétaire est habituée.
En fait, il n'est pas suivi dans cet hôpital.
La secrétaire ne peut rien faire pour nous.
Il s'agit de faire croire à cet homme que la police ou les infirmiers vont venir le chercher pour qu'il parte.

Note sur un four à micro-onde:

"Le four, c'est comme un homme, il doit respirer.
SVP", ne pas couvrir la grille, risque d'incendie. :(

A Moveable Feast

Et me voila en France!
Qu'est-ce que je fais ici?
Je vends les poupées russes.
Hier, à Vélizy 2, un grand centre commercial, j'ai parlé avec un garçon qui avait visité Toula. Incroyable.
Il m'a dit: Il y a une école de langue à Toula.
Et oui, je la connais, cette école, numéro 30.

Je dis à un monsieur: "Je vais vous faire un bon d'achat". Et il me réplique, tout content de son calembour: "Bon d'achat fait par Natacha".
Mais vous êtes poète, m'sieur! Seulement, je suis Anastasia, mais ce n'est pas grave, c'est la rime qui compte.

Une dame a très bien résumé tout ce qui se passe au marché de l'artisanat russe en ce moment: "C'était vachement à la mode il y a quelques temps, mais maintenant c'est du kitch".
C'est vrai. J'ai vécu à Paris l'année même où c'était à la mode. On voyait partout les poupées russes, les chapkas, les montres "komandirskie".
Au musée d'Orsay avait eu lieu une expo "La Russie: en quête d'identité". Les Français s'arrêtaient devant le tableau de Verechagin "Apocalypse de la guerre" et soupiraient: "L'âme russe... C'est si beau, il y a de la profondeur là, mais je n'y comprends rien..."

Et maintenant la poupée russe n'est plus en harmonie avec l'air même de Paris. Le temps a changé. Elle est trop... je ne sais pas, tout simplement trop.
Il y a une dissonance, et je sens que mes sentiments envers Paris ont changé, eux aussi.
Je l'aime, mais ce n'est plus ma vie. Il reste "A Moveable Feast" (je prefere la traduction russe- la fete qui est toujours avec toi), mais je suis en dissonance avec lui.
Je suis trop russe maintenant, je suis trop...